H7 basse def lyon ventilation plafond bureaux open-spaces big ass fans turbobrisejpg (1)

Comment assainir l’air des bureaux avec les ventilateurs-purificateurs d’air ?

Comment purifier l’air du bureau et en protéger les occupants ? Les ventilateurs purificateurs d’air Big Ass Fans utilisent la technologie Ion ou UV-C et permettent de réduire les risques d’infection au Covid-19. Cet article détaille les résultats de l’étude.
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur email
Email

Besoin de purifier l’air dans vos bureaux ?
Demandez une étude aéraulique gratuite pour visualiser les flux d’air dans vos locaux.

En temps de Covid, il est indispensable de ventiler les locaux le plus souvent possible. Dans les bureaux, utiliser des ventilateurs de plafond Big Ass Fans, dotés d’une technologie Ions ou UV-C CAS (Clean Air System), s’avèrent d’une efficacité redoutable pour maintenir un air propre et réduire le risque d’infection entre 78 et 92 %.

L’air intérieur est plus pollué que l’air extérieur. Pour l’assainir, il est absolument nécessaire de ventiler tous les jours. Or, s’il est facile d’ouvrir les fenêtres quelques minutes chez soi, la tâche peut être plus compliquée dans des locaux de travail, où les fenêtres ne sont pas nombreuses, et la température des pièces doit être maintenue à un certain niveau. Or, en temps de Covid, l’air doit absolument être renouvelé et purifié. 

Grâce aux ventilateurs de plafond BAF dotés d’une technologie d’ionisation de l’air, ou une technologie UV-C la tâche devient simple. Il a, notamment, été prouvé qu’ils sont capables d’élever la moyenne de concentration d’ions dans l’air entre 10 et 60 k. Cela permet de réduire le risque d’infection avec le virus SARS-CoV-2 entre 78 et 92 %. 

Résultats prouvés avec un ventilateur – purificateur

La technologie CAS ion a été intégrée à un ventilateur de plafond Powerfoil D Ion, dans les bureaux du siège de BAF, à Lexington, dans l’État du Kentucky. On n’est jamais mieux servi que par soi-même !  La concentration des ions, négative et positive, a ensuite été mesurée dans 27 points différents du plateau. Les mesures ont été enregistrées avec le ventilateur fonctionnant à une vitesse de 25 % ou de 50 %, afin de reproduire le fonctionnement d’un ventilateur de plafond au bureau. Les ingénieurs ont effectué les mesures avec une hauteur de capteur qui reflète la zone de respiration d’une personne en position assise..  

Données clés de l’étude

Les obstacles dans l’espace de bureau sont nombreux (meubles, ordinateurs, piles de papiers, etc.) et la circulation d’air, plutôt lente en général. Des études démontrent que cela a un impact négatif sur la concentration d’ions. Et pourtant ! L’échantillon d’air testé à Lexington a suffi pour prouver qu’en dépit de ces obstacles, l’utilisation d’un ventilateur de plafond, doté de la technologie ion CAS, a des effets germicides clairs et sans équivoque. La concentration d’ions mesurée dépassait 18 k pour les deux polarités, avec un ventilateur à 25 %. Et 33 k avec un ventilateur à 50 % !

Concentration moyenne d’ions observée dans l’air (ions/cc)

ConfigurationIons positifs x 1000Ions négatifs x 1000
Vitesse 25 %18,6627,12
Vitesse 50 %33,0536,72
figure 1 : Concentration d’ions dans les différentes conditions de tests.

eLa diffusion des ions a beaucoup dépendu de la capacité de l’air à circuler. En dépit des obstacles, les concentrations de 10 à 60 k ont été distribuées dans tout l’espace. Pour convertir ces données en résultat significatif en termes de transmission du Covid-19, les ingénieurs de BAF ont utilisé le modèle de Wells-Riley. 

Pour des locaux occupés 8 heures par jour, avec une ouverture de fenêtre toutes les heures, le ventilateur permet de réduire les risques d’infection entre 78 et 92 % (moyenne de concentration d’ions de 20 k et de 40 k). En d’autres termes, la probabilité que les occupants soient infectés est de 4 à 13 fois inférieure qu’avec un système d’aération HVAC standard !

Concentration en ions négatifs dans les conditions de notre étude.
Figure 2 : Concentration en ions négatifs dans les conditions de notre étude.
Figure 3 : Estimation de la réduction du risque de contamination avec 20 k et 40 k ions en moyenne selon le modèle de Wells-Riley comparé à un système de ventilation mécanique dans un environnement de bureau.

Figure 3 : Estimation de la réduction du risque de contamination avec 20 k et 40 k ions en moyenne selon le modèle de Wells-Riley comparé à un système de ventilation mécanique dans un environnement de bureau.

Recommandations pour purifier l’air au bureau

Il semble donc évident que privilégier des ventilateurs de plafond avec une technologie ion ou UV-C s’avère un choix pertinent pour assainir l’air. Ils font nettement la différence par rapport à des systèmes de ventilation traditionnels, même dans des environnements couverts d’obstacles, où l’air circule lentement.

Besoin de purifier l’air dans vos bureaux ?

Demandez une étude aéraulique gratuite pour visualiser les flux d’air dans vos locaux.